Extraits de la conférence Scientologie zéro donnée par L. Ron Hubbard le 10 décembre 1963

Pratiquement n’importe quelle inspection que vous effectuez a de la valeur, presque n’importe quelle inspection. (…) asseyez-vous et trouvez s’il y a quelque chose qui n’est pas une menace pour vous. (…)

Voilà une question intéressante. De temps en temps cela prendra quelques minutes avant que vous puissiez obtenir une réponse à la question.

Le type qui vient de perdre sa petite amie… il vient de la perdre et il ressent cette horrible tristesse et cette perte, etc., et elle imprègne tout. En fait, tout dans l’environnement va lui parler de cette fille. Vous avez peut-être vécu quelque chose de similaire. Vous pensez au nom de quelqu’un, etc. Vous vous souvenez d’une fois où il y avait un moment ou quelques moments ou une période pendant laquelle il vous était impossible de regarder où que ce soit sans que cela vous rappelle cette personne. Simplement euhhhhhn ! C’était un environnement auquel il manquait une personne. Lorsqu’on s’est beaucoup, beaucoup concentré sur une personne ou un individu, cela demande un effort presque héroïque pour ne pas tout associer à cette personne.

Eh bien, le truc, bien sûr, c’est de trouver quelque chose qui ne vous rappelle pas cette personne.

Il se peut que vous ayez à chercher longtemps. C’est comme ça qu’on se remet d’une histoire d’amour.

(…) la situation est en fait très simple. L’individu a identifié tout l’environnement avec son agitation. Tout dans l’environnement s’est identifié aux choses menaçantes de l’environnement. Et l’individu ne peut pas en retirer son attention. Mais en indiquant, même très simplement, des choses dans l’environnement et en dirigeant l’attention d’une personne vers des choses qui ne sont pas ainsi connectées, en lui faisant trouver des choses qui ne lui rappellent pas quelqu’un, vous obtenez une différenciation là où auparavant, il y avait une identification. Et où il y a différenciation, l’intelligence et le jugement peuvent revenir. L’intelligence et le jugement ne peuvent pas exister en présence d’une identification, mais peuvent exister en présence d’une différenciation. Par conséquent, ceci ouvre la porte en grand.

(…) L’homme est fondamentalement bon : si vous pouvez lui donner quelque chose qu’il peut utiliser pour aider les autres, il sera beaucoup plus intéressé que si vous lui donnez simplement des choses pour l’aider.

Par conséquent, lors des cours d’efficacité personnelle et ce genre de choses, en instruisant l’individu, ou dans n’importe quel livret qui décrit ces matériaux, etc., votre conseil supplémentaire en la matière devrait toujours partir du principe suivant : « Qui essayez-vous d’aider ? Qui essayez-vous d’aider à découvrir que son environnement n’est pas aussi dangereux qu’il pensait ? » C’est si vrai qu’un grand nombre de questions que l’on vous pose à un cours d’efficacité personnelle viennent d’individus et sont souvent des questions hypothétiques à l’inverse des questions au docteur. Les patients du docteur posent toujours ces questions pour un ami. « Un ami a cet ennui- là, quel conseil pourriez-vous me donner pour lui ? » Alors qu’en fait, c’est la personne elle-même qui a l’ennui en question. Le toubib rencontre tout le temps ça. (…)

Maintenant, faire une promenade et regarder des choses est le plus léger, léger, léger conseil que vous pourriez probablement donner à quelqu’un et qui très certainement produira un résultat, pour autant que la personne le fasse. C’est assez… c’est un procédé assez intéressant. Il n’y a rien de très dangereux là-dedans. (…)

Maintenant, la question principale, c’est : « Quelle partie de l’environnement n’est pas menaçante ? » Vous basez cela sur l’identification : l’individu identifie toute chose à toute chose. C’est votre question principale. « N’est pas » : c’est une négation. Parce qu’il a tout identifié à cette partie de l’environnement qui est menaçante. Alors, vous l’amenez à différencier et à découvrir qu’il y a certaines parties de l’environnement qui ne sont pas menaçantes et il fera d’énormes progrès.

Retrouvez toute la librairie de L. Ron Hubbard sur :
http://www.scientologie.fr/store/category/beginning-books.html

Pin It on Pinterest

Share This