Comment agir sur les conséquences fatales des effets des drogues

Comment agir sur les conséquences fatales des effets des drogues

Paris – L’actualité récente a encore démontré l’effet dévastateur des drogues. Un jeune homme en scooter a été percuté et tué il y a quelques jours à Paris par un chauffard au volant qui a été découvert positif au test d’alcoolémie et aux stupéfiants.

Ce type d’accident est toujours un drame. C’est la raison pour laquelle l’association Non à la drogue, Oui à la vie s’est mobilisée samedi 14 mai devant le Stade de France à l’occasion du concert Rockin 1000 et ses bénévoles ont distribué plus de 1000 livrets d’information sur les effets néfastes des drogues.

Le but de cette démarche est d’informer les jeunes ou adultes sur les dangers des drogues pour eux-mêmes ou les autres. En leur fournissant des faits qui leur permettent de comprendre le sujet, ils peuvent ensuite faire le choix de se droguer ou pas.

Les actions de l’association consistent en la distribution de livrets de prévention, conférences, tenues de stands, etc.

Sensibiliser sur le sujet des drogues

Récemment, l’association Non à la drogue, Oui à la vie est intervenue lors d’un Forum sur les addictions organisé en région parisienne, tout au long de la journée auprès de publics de tous âges. La plupart sont repartis avec des livrets sur les dangers des drogues et ont signé la pétition « Ambassadeurs pour une France sans drogue ». A ses côtés, une autre association faisait de la prévention routière sur l’alcool et les drogues au volant.

Également active à Marseille, l’équipe de bénévoles de l’association a tenu le stand Info drogues.

En discutant avec des groupes de jeunes, ils leur ont fait comprendre les modes d’actions et les conséquences de prises de produits stupéfiants. Certains étaient très surpris. Par exemple, des jeunes filles ont découvert les risques de la consommation de cannabis en cas de grossesse.

Un bénévole a expliqué : « Ce cannabis n’est vraiment pas bon ni pour les hommes, ni pour les femmes et encore moins pour les futures mères. Ces dernières savent-elles que le cannabis endommage le cerveau en formation de l’enfant à naître et perturbe sérieusement le développement de l’enfant ? »

Non à la drogue, Oui à la vie est une association à but non lucratif reconnue d’intérêt général qui éduque les jeunes et adultes afin qu’ils puissent décider en toute connaissance de cause de se droguer ou pas.

L’association Non à la drogue, Oui à la vie est une filiale de la fondation Drug Free World qui est présente dans 180 pays et qui a diffusé plus de 500 millions de livrets de prévention grâce à un énorme réseau de bénévoles.

Contact presse :

Martine Rhein
Relations publiques
06.22.75.75.20
publicrelationsoffice2020@gmail.com

Pin It on Pinterest

Share This