L’association internationale des Jeunes pour les droits de l’Homme a fêté ses 20 ans

L’association internationale des Jeunes pour les droits de l’Homme a fêté ses 20 ans

Lors d’une Journée portes ouvertes organisée à l’Eglise de Scientology de la Vallée, toutes les personnes ayant mené des actions humanitaires ont été récompensées pour leur travail visant à faire des droits de l’Homme une réalité pour tous.

Pour célébrer le 20e anniversaire de l’association internationale des Jeunes pour les droits de l’Homme, l’Église de Scientology de la Vallée a organisé une cérémonie de remise de prix. L’association a été créée en 2001 avec pour objectif d’inciter les jeunes à devenir des défenseurs de la tolérance et de la paix en les informant sur la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH).

M. Guillermo Ahumada, directeur de la rédaction de la chaîne 62 de Estrella TV et chef des aumôniers professionnels, a remis des certificats d’appréciation aux personnes qui ont mis tout en œuvre pour garantir les droits des citoyens.

L’éducation aux droits est vitale

L’un des lauréats était une jeune femme dont la passion est de protéger les droits des immigrants. Depuis l’âge de 7 ans, lorsque son père a disparu, elle voulait se battre pour leur cause. Elle est passée à l’antenne sur le programme télévisé d’Ahumada pour raconter l’histoire de sa famille. Elle a pu ainsi retrouver son père, qui avait été détenu arbitrairement, et la famille était à nouveau réunie.

Mme Ahumada a également remis un certificat d’appréciation à la présidente et fondatrice de l’association internationale des Jeunes pour les droits de l’Homme, Dr Mary Shuttleworth. Son association est devenue un mouvement mondial composé de 150 groupes travaillant en partenariat avec 1 500 organisations et agences gouvernementales dans 92 pays.

« La question n’est pas de savoir ce qu’il en coûterait pour enseigner les droits de l’Homme, mais ce qu’il en coûterait si on ne le faisait pas, » a déclaré Dr Mary Shuttleworth.

Née en Afrique du Sud, Mme Shuttleworth a grandi durant la période de l’apartheid. Dans son combat pour l’éducation aux droits qui est vitale selon elle, elle a rencontré personnellement des éducateurs, des dirigeants communautaires et religieux, des législateurs ainsi que des rois, des chefs de gouvernement, des présidents, des officiels des Nations Unies ainsi que du Commonwealth.

Contact presse :
Martine Rhein
Relations publiques
06.22.75.75.20
publicrelationsoffice2020@gmail.com

Pin It on Pinterest

Share This