L’éducation est l’arme la plus efficace dans la lutte contre la toxicomanie

L’éducation est l’arme la plus efficace dans la lutte contre la toxicomanie

TRIESTE, ITALIE – La Fondation italienne Pour un monde sans drogue propose une éducation sur les drogues basée sur des faits pour endiguer les dommages causés par l’abus de drogues et la dépendance.

Selon une étude publiée en novembre 2021 dans The Lancet, revue scientifique médicale britannique, « au cours de la dernière décennie, la consommation de cannabis, les taux de traitement et les niveaux de toxicité ont augmenté en Europe, mettant en évidence des préoccupations majeures concernant l’impact de la consommation de cannabis sur la santé publique. »

Les bénévoles italiens apportent régulièrement le matériel de la campagne « La vérité sur la drogue » à leurs collectivités et utilisent les supports en ligne pour promouvoir l’importance de l’éducation en matière de drogue pour inverser ces tendances.

L’éducation coupe l’herbe sous les pieds des futurs consommateurs potentiels

Le responsable de la Fondation à Trieste a déclaré : « De nombreux anciens toxicomanes disent qu’ils ont tenté d’arrêter de prendre des produits. Leur vie devenait un enfer, mais ils ne voyaient plus aucune solution. Ils n’arrivent plus à penser, à réfléchir ni à évaluer la situation. C’est pourquoi l’éducation est vitale, elle coupe l’herbe sous les pieds des futurs consommateurs potentiels. »

La nécessité d’une éducation et d’une prévention efficaces en matière de drogues est mise en évidence par l’évolution récente du marché des drogues illicites en Europe, largement liée à la mondialisation et aux nouvelles technologies, notamment l’innovation dans les méthodes de production et de trafic de drogues, l’émergence de nouveaux itinéraires de trafic et la croissance des marchés en ligne. L’Europe est un marché important pour les drogues, alimenté à la fois par la production nationale et par les importations illicites en provenance d’autres régions.

En plus de servir de point de transit pour les stupéfiants vers d’autres continents, l’Europe est également une région où sont produits du cannabis et des drogues synthétiques. La plupart du cannabis produit est destiné à la consommation en Europe, tandis que les drogues synthétiques sont produites pour le marché européen et exportées vers d’autres parties du monde.

Selon l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, « les stratégies de prévention fondées sur des preuves scientifiques et travaillant avec les familles, les écoles et les communautés peuvent garantir que les jeunes, en particulier les plus marginalisés et les plus pauvres, grandissent et restent en bonne santé et en sécurité même une fois adultes et âgés. Pour chaque dollar dépensé en prévention, au moins dix dollars peuvent être économisés en coûts futurs de santé, de services sociaux et de criminalité. »

Contact presse :
Martine Rhein
Relations publiques
06.22.75.75.20
publicrelationsoffice2020@gmail.com

Pin It on Pinterest

Share This