Les bénévoles scientologues aident les travailleurs à prendre soin de l’Afrique du Sud

Les bénévoles scientologues aident les travailleurs à prendre soin de l’Afrique du Sud

GAUTENG, AFRIQUE DU SUD – Lorsque la pandémie a frappé, les Ministres Volontaires de Scientology ont apporté leur aide aux secteurs essentiels et continuent de leur rendre service chaque jour.

L’un des nouveaux termes qui est entré dans le langage courant au cours de la dernière année de pandémie est celui de « travailleurs essentiels ». Il s’agit des personnes qui veillent à la santé, au transport, à l’alimentation et à la sécurité de leurs villes. Souvent considérés comme des acteurs du quotidien auparavant, ils sont aujourd’hui reconnus comme des héros, notamment par ceux qui dépendent de leurs services lorsque leur pays est en état d’urgence. Mais si les travailleurs essentiels prennent soin du reste d’entre nous, qui prend soin d’eux ?

En Afrique du Sud, les Ministres Volontaires de Scientology basés au château de Kyalami à Midrand se sont chargés de cette tâche, offrant leurs services depuis plus d’un an pour aider ces travailleurs. Une série de vidéos illustre le travail effectué par ces bénévoles sur le site internet de Scientology : « 20/21 : Retour en arrière et regard vers l’avenir ».

« Vous êtes venus ici pour nous aider », déclare dans l’une des vidéos le colonel du SAPS (service de police sud-africain) en charge d’un commissariat de Johannesburg. « Vous prenez soin de nos hommes de terrain en stérilisant nos véhicules. C’est ce que nous appelons le partenariat police-communauté. Cela envoie un message à tout le monde. »

Ces brochures ont vraiment fait toute la différence

Les bénévoles contribuent également à contenir la propagation du virus par le biais de documents pédagogiques. L’Église de Scientology a créé une série de brochures et de vidéos qui sont toutes disponibles gratuitement en 21 langues : « Comment rester en bonne santé » sur le site de la Scientology. Ils ont été traduits en zoulou, sotha et xhosa, les langues parlées par près de la moitié de la nation. Plus d’un million de ces brochures ont été distribuées en Afrique du Sud.

Un officier de police formateur a déclaré : « J’ai énormément apprécié les informations fournies par les Ministres Volontaires. La plupart des gens ne comprenaient pas le risque de la pandémie et encore moins comment se protéger et protéger leurs familles. Ces brochures ont vraiment fait toute la différence. »

Le commandant d’une caserne de pompiers dans la province de Gauteng se souvient de son inquiétude quant à l’exposition de son personnel à la COVID-19 lors des interventions. « Si je ne suis pas en sécurité, alors je serai un danger pour la communauté », dit-il. En désinfectant sa caserne et ses véhicules et en formant son personnel, il leur donne le sentiment de maîtriser la situation.

Les bénévoles scientologues nettoient et assainissent également les orphelinats et les maisons de retraite, et forment les soignants sur la manière de se protéger et de protéger les personnes dont ils ont la charge.

Un soignant décrit son dilemme : « Je sais que je prends des risques en venant travailler, mais je mets mes inquiétudes de côté car les personnes de mon établissement ont besoin de mon aide. Je remercie les Ministres Volontaires d’avoir désinfecté le centre et de s’être assurés que le personnel et les personnes dont j’ai la charge ont appris à prendre soin d’eux-mêmes. C’est tout de même plus rassurant. »

Les bénévoles scientologues aident les travailleurs à prendre soin de l’Afrique du Sud

Le programme des Ministres Volontaires a été créé au milieu des années 1970 par le fondateur de la Scientology, L. Ron Hubbard. Il s’agit d’un service social religieux parrainé par l’Église de Scientology.

Contact presse :
Martine Rhein
Relations publiques
06.22.75.75.20
publicrelationsoffice2020@gmail.com

Pin It on Pinterest

Share This