Concours pour les droits de l’Homme à Kaohsiung

Concours pour les droits de l’Homme à Kaohsiung

Kaohsiung, Taïwan – Une cérémonie de remise des prix a été organisée à l’occasion de la sixième édition du concours artistique annuel pour les droits de l’Homme à l’Église de Scientology de Kaohsiung.

Plusieurs associations et le Goupe de l’hôtel du Midi, en coordination avec l’Église de Scientology de Kaohsiung, ont organisé la 6e édition annuelle du concours artistique pour les droits de l’Homme. Des jeunes de Kaohsiung, Pingtung, Tainan, Changhua, Keelung et d’autres comtés et villes s’étaient tous inscrits pour y participer.

Le Goupe de l’hôtel du Midi offrait aux gagnants de ce concours des vacances dans l’un de ses hôtels. Les peintures primées ont été exposées à l’Église de Scientology permettant au public de les apprécier.

Cette année, le thème de « l’intimidation », qui reflète malheureusement le côté sombre de la culture des jeunes dominée par les médias sociaux, était au cœur de nombreuses candidatures. La cyberintimidation est une forme grave et répandue de violation des droits de l’homme qui touche les jeunes dans le pays. Près de 90% des jeunes Taïwanais de 7 à 15 ans sont des utilisateurs de médias sociaux. Une récente enquête a révélé que 47% des adolescents sont impliqués, d’une manière ou d’une autre, dans la cyberintimidation, contre 22,2% en 2016.

Derrière ce masque de plaisanterie se cache un esprit malveillant

Le porte-parole de l’Eglise, Xue Zhiyuan, a décrit comment l’initiative d’éducation aux droits de l’homme que l’Eglise soutient change les attitudes des enfants sur ce sujet vital. Il a expliqué : « L’humaniste L. Ron Hubbard avait écrit il y a bien longtemps que ‘les droits de l’homme doivent devenir une réalité, et non pas un rêve utopiste’. »

L’association Tous unis pour les droits de l’Homme et son programme pour les jeunes, Des Jeunes pour les droits de l’Homme, se basent sur les 30 articles de la Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH). Des clips illustrent ces 30 concepts quelque peu complexes par des circonstances qui trouvent un écho chez les personnes de tous âges.

Xue Zhiyuan a déclaré : « Grâce à ces vidéos et à une approche interactive du sujet, les jeunes changent généralement d’attitude face à l’intimidation. Ils deviennent des défenseurs des victimes et réagissent dès qu’ils sont témoins de brimades, que ce soit en ligne ou directement face à l’agresseur. Pour certains cela semble un jeu, mais en réalité derrière ce masque de plaisanterie se cache un esprit malveillant. »

Concours pour les droits de l’Homme à Kaohsiung

Contact presse :

Martine Rhein
Relations publiques
06.22.75.75.20
publicrelationsoffice2020@gmail.com

Pin It on Pinterest

Share This