Des bénévoles scientologues soutiennent la banque alimentaire de Second Harvest

Des bénévoles scientologues soutiennent la banque alimentaire de Second Harvest

SAN JOSE, CALIFORNIE – Soutenir les héros anonymes qui distribuent de la nourriture à leur voisinage dans la Silicon Valley, l’une des communautés les plus riches d’Amérique.

Les habitants de San Jose, Santa Clara et Sunnyvale connaissent les règles. Ils s’attendent à payer le prix fort pour le logement, la nourriture, les divertissements, les animaux de compagnie, les vêtements et la garde d’enfants. Les gens sont également habitués à vivre sur le fil du rasoir pour joindre les deux bouts. Personne n’a anticipé les licenciements et la fermeture prolongée de pans entiers de l’économie qui ont eu lieu au cours des 11 derniers mois.

En mai 2020, Joey Percival, directeur des relations publiques de l’Église de Scientology de San José et Ministre Volontaire, a reçu une demande des Volontaires de Californie, le service de secours public du bureau du gouverneur de Californie. La banque alimentaire de l’association Second Harvest (seconde récolte) de la Silicon Valley avait besoin d’aide.

Cette banque alimentaire a été fondée en 1974, mais selon leur site internet, en raison du « coût de la vie prohibitif dans la Silicon Valley et du ralentissement économique causé par la pandémie COVID-19, le besoin alimentaire n’a jamais été aussi fort ». Second Harvest aide chaque mois quelque 500 000 personnes à se nourrir et à nourrir leur famille, soit deux fois plus qu’avant la pandémie. Et pour ce faire, elles ont besoin d’une aide supplémentaire.

« Ils fournissent chaque semaine des millions de dollars de nourriture à ceux qui sont dans le besoin », dit Percival. « Cela inclut maintenant ceux qui ont de belles voitures et de belles maisons, puisque la pandémie a entraîné la fermeture de nombreuses entreprises. »

Percival, qui a organisé l’aide de l’Église lors des incendies de forêt en Californie du Nord ces dernières années, a réuni une équipe de ministres volontaires, bénévoles de Scientology et s’est rendu à Second Harvest.

« Je suis impressionné par leur aide », a déclaré Percival, qui continue depuis à faire du bénévolat à la banque alimentaire un ou deux jours par semaine. « Cela m’attriste de voir combien de commerces locaux ont dû fermer et à quoi ressemble une ville fantôme dans certains quartiers », dit-il.

Depuis le début de la pandémie, pour prévenir la propagation du virus et aider la région à se rouvrir, les églises locales de Scientology ont fait valoir l’importance de comprendre et de respecter les protocoles.

« La bonne nouvelle, c’est que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 a finalement diminué pour atteindre les niveaux d’avant les vacances », explique M. Percival, « mais les autorités sanitaires s’inquiètent de ce qu’elles appellent le ‘variant de la côte ouest’, largement répandu dans le comté de Santa Clara. Ils ne savent pas encore à quel point cette nouvelle souche sera contagieuse. Nous partageons la devise du fondateur de la Scientology, L. Ron Hubbard, selon laquelle ‘une once de prévention vaut une tonne de remèdes’. »

Dès le début de la pandémie, les mesures les plus efficaces ont été recherchées pour assurer la sécurité du personnel, celle des paroissiens scientologues et des citoyens, et elles ont été mises en œuvre au niveau international sous forme de protocoles.

Afin de rendre ces informations sur la prévention largement disponibles, l’Église de Scientologie a publié trois brochures pédagogiques pour rester en bonne santé, pour se protéger avec un masque et des gants et pour prévenir la propagation des maladies avec l’isolement. Ces brochures sont disponibles en 21 langues sur le site internet de la Scientology.

Contact presse :
Martine Rhein
Relations publiques
06.22.75.75.20
publicrelationsoffice2020@gmail.com

Pin It on Pinterest

Share This