Georges Fenech

Georges Fenech à la source d’une vaste fumisterie aux accents torquemadesques

 

Il est fort intéressant de noter que Georges Fenech déclenche sciemment une investigation sur les parlementaires qui ont simplifié le code pénal alors que, d’après le site de l’Assemblée Nationale, le 7 octobre 2008 à la session de 16h15, son acolyte le député Philippe Vuilque, membre du Conseil d’orientation de la Miviludes, était présent lors des débats parmi les parlementaires qui adoptaient ce texte.

De plus, on peut aussi se demander pourquoi, lorsque Georges Fenech prétend avoir « découvert » l’existence de cette loi en lisant un article de doctrine juridique, Me Morice de son côté déclare être celui qui aurait averti la Miviludes de l’existence de cette loi. Si investigation il devait y avoir, il serait intelligent de commencer par enquêter sur les conditions dans lesquelles cette pseudo-découverte aurait été faite par la Miviludes.

De qui se moque-t-on ? Avec un tel tintamarre, on peut s’attendre à ce que Georges Fenech  réclame maintenant une investigation sur ceux qui ont obtenu que la France adhère à la Convention européenne des droits de l’homme, parce que celle-ci protège la liberté de religion.

La complaisance de la presse et des supérieurs de Georges Fenech

Toute cette persécution orchestrée par la Miviludes viole l’article 6 de la Convention européenne des Droits de l’homme et l’article 11 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme des Nations Unies sur la présomption d’innocence.

Alors qu’elle est sous observation du Bureau des droits de l’homme des Nations Unies depuis 2006, la Miviludes ignore sciemment les recommandations qui lui sont faites par la rapporteure spéciale sur la liberté de religion. Payée par le gouvernement, elle instille dans notre pays un climat digne du Macarthisme.

La complaisance de la presse et des supérieurs de Georges Fenech – qui lui permettent de continuer dans cette voie contraire aux conventions européennes – doit cesser maintenant.

L’Eglise de Scientologie compte 45.000 scientologues en France. Dans le monde, ces vingt dernières années, le nombre de ses églises, missions et groupes a augmenté de 1500 %. Les 12 millions de scientologues à travers 164 pays défendent courageusement la Déclaration universelle des Droits de l’Homme des Nations Unies dans un monde qui a parfois oublié d’en faire une réalité. Ils participent activement à des associations qui proposent des solutions pour le respect des droits de l’homme et combattent la discrimination de toutes les religions.

Contact presse : Agnes Bron 01 53 33 52 09 –  06 13 44 33 02
www.scientologie-espace-presse.fr

Pin It on Pinterest

Share This