Prévention des drogues : stratégie sans faille pour les experts en matière d’overdoses

Prévention des drogues : stratégie sans faille pour les experts en matière d’overdoses

Los Angeles, Californie .

Pour lancer la Semaine du Ruban Rouge à travers le pays, une conférence virtuelle d’experts discute des meilleures pratiques pour éviter l’avalanche de décès liés à la drogue.

Les décès par overdose aux États-Unis étant en passe de battre tous les records précédents.

La conférence virtuelle de la Semaine du Ruban Rouge de la Fondation pour un monde sans drogue, qui s’est tenue fin octobre, a réuni une équipe de spécialistes de la prévention des drogues très expérimentés pour discuter des stratégies visant à éviter la catastrophe.

Selon le National Institute on Drug Abuse (N.d.t : Institut national sur l’abus des drogues), l’abus de drogues et d’alcool coûte chaque année plus de 500 milliards de dollars en criminalité, en perte de productivité au travail et en soins de santé.

L’Office des Nations unies contre la drogue et le crime a constaté que chaque dollar dépensé pour la prévention peut faire économiser aux gouvernements jusqu’à dix dollars en coûts ultérieurs.

 

Une conférence avec des experts.

La conférence était animée par Mme Jessica Hochman, directrice exécutive de la Fondation pour un monde sans drogue, dont le siège international est à Los Angeles.

Le panel d’experts était composé de :
– M. John Redman, PDG de Alliances communautaires pour une jeunesse sans drogue, qui a occupé le poste de directeur de la réduction de la demande dans les zones de trafic de drogue à haute intensité en Californie
– Sergent Rudy Perez, 19 ans d’expérience au sein du Service de police scolaire de Los Angeles (LASPD), Adjudant du chef de la police pour la LASPD
– Dr Greg Londot, éducateur et lauréat du prix de l’enseignant de l’année de l’Association des parents d’élèves pour l’État de l’Arizona 2008
– M. Darren Tessitore, fondateur de l’Alliance des éducateurs, qui a formé plus de 10 000 éducateurs à l’aide du matériel de la campagne Un monde sans drogue – La vérité sur la drogue.

« Nos chances de réussite augmentent de façon exponentielle en donnant aux jeunes des faits qu’ils peuvent vraiment comprendre comme étant les leurs, des faits concernant les véritables dommages physiques et psychologiques causés par les drogues et la façon dont elles affectent leur vie », a déclaré M. Redman.

« C’est pourquoi le programme La vérité sur la drogue n’est plus simplement un must pour nos communautés ; c’est devenu un impératif. »

 

Donner les outils pour refuser la drogue

Le sergent Perez a l’habitude de relever des défis à Los Angeles, l’un des plus grands districts scolaires du pays avec près de 700 000 élèves dans 23 villes.

Le LASPD se concentre sur l’encadrement, la protection et la conduite des enfants en toute sécurité jusqu’à l’obtention de leur diplôme.

Décrivant les tendances actuelles en matière de drogue à l’aide de visuels sur ce que la police a appris à surveiller, le sergent Perez a exhorté les parents à parler à leurs enfants s’ils soupçonnent qu’ils prennent de la drogue.

Le Dr Londot, qui travaille avec des élèves de 11 à 13 ans, a souligné l’importance de faire de la salle de classe un environnement sûr où les enfants peuvent exprimer leurs opinions et leurs préoccupations.

Il a parlé d’une jeune fille qui lui a confié que ses parents prenaient de la cocaïne et qu’elle avait dû attraper son frère en âge d’aller à la maternelle pour s’enfuir avec lui chez un voisin afin de le mettre en sécurité.

Un programme qui répond à toutes les questions.

Dans ses recherches sur l’éducation en matière de drogue, Dr Londot a essayé de nombreux programmes avant de trouver La vérité sur la drogue.

« Ce programme répond à toutes leurs questions et donne des histoires vraies de personnes réelles, leur donnant les outils pour refuser la drogue », a-t-il déclaré.

Une autre élève qui a participé à son programme lui a raconté qu’elle avait été abordée par un dealer de drogue dans le bus scolaire.

Grâce à ce qu’elle a appris, elle a répondu : « Es-tu fou ? Sais-tu ce que cela fait à ton cerveau ? »

M. Tessitore a déclaré à son tour : « Les drogues ont fait l’objet d’un grand battage médiatique, notamment sur Instagram, Snap Chat, Facebook et TikTok », a-t-il déclaré, « mais quand les enfants sont correctement éduqués, ils ne veulent pas les consommer. »

La plupart du temps, la Semaine du Ruban Rouge comprend des événements en plein air pour que les jeunes agissent contre la drogue et la criminalité.

Cette année, avec la pandémie, un des objectifs de la conférence était de fournir aux parents et aux éducateurs des ressources qui peuvent être apportées en ligne.

Mme Hochman a proposé 14 cours de formation en ligne gratuits La vérité sur la drogue, qui couvrent chacune des drogues les plus couramment consommées et sont disponibles en 20 langues sur le site drugfreeworld.org/course.

La Fondation pour un monde sans drogue est une organisation basée sur le volontariat.

Il existe des centaines de groupes au niveau international, L’Église de Scientology soutient ce programme permettant à la Fondation de fournir gratuitement aux éducateurs les livrets en matière de drogue.

Pin It on Pinterest

Share This