Tensions sociales : une alternative aux violences

Tensions sociales : une alternative aux violences

Paris – Samedi 16 mai, les bénévoles de l’association Le Chemin du Bonheur ont apporté un message d’apaisement aux familles de Sarcelles.

Alors que les actes de violence tendent à se généraliser et à se banaliser en région parisienne, il semble que la situation soit hors de contrôle. Le moindre regard de travers ou la suspicion d’empiéter sur son territoire, et une guerre des bandes peut éclater.

Alors, pour tenter d’apaiser cette situation et remettre les choses en perspective, les bénévoles de l’association Le Chemin du Bonheur poursuivent leurs actions de distributions massives du livret éponyme chaque semaine. Après avoir distribué plus de 500.000 livrets à Paris et en proche banlieue, cet appel au calme s’étend de plus en plus loin dans des villes comme Sarcelles, Villiers Le Bel ou encore Aulnay sous Bois.

Un des bénévoles de l’association a expliqué : « Il n’y a plus de rationalité et, comme démontré dans certains articles de presse, le port du masque désinhibe les comportements et facilite le passage à l’acte. La menace policière n’en est plus une de nos jours. Les groupes sont mobiles, agiles, et au travers des réseaux sociaux, ils peuvent se réunir en peu de temps, nombreux et vindicatifs pour en découdre avec une autre bande. »

C’est pourquoi les bénévoles souhaitent mettre en avant les préceptes appropriés : « Essayez de ne pas faire aux autres ce que vous n’aimeriez pas qu’ils vous fassent » et « Donnez le bon exemple » ou encore « Ne causez pas de tort à une personne de bonne volonté »

Le mal que nous faisons aux autres peut se retourner contre nous

Pour le président de l’association : « Dans cette situation de crise sanitaire de nombreux repères ont volé en éclat. On parle du monde d’après, mais celui-ci semble encore pire que le précédent, tant les libertés semblent nous avoir été retirées. Mais il est toujours possible de revenir à des vérités plus fondamentales : nous sommes tous des êtres humains, avec nos émotions, nos sensibilités, et nous ne souhaitons pas qu’il arrive de mauvaises choses à nos proches ni à nous-même. »

Il a ajouté : « Alors pourquoi en découdre avec les autres bandes ? Ils ont aussi des proches à protéger. Si l’on veut construire une société durable, il faut travailler au coude à coude et trouver d’autres moyens pacifiques pour régler les problèmes. »

Le but de l’association Le chemin du bonheur est de créer une société qui puisse vivre en sécurité et le livret est le premier code moral non religieux basé exclusivement sur le bon sens et remettant les valeurs morales à leur juste place.

Il a été écrit par l’humaniste Ron Hubbard à titre d’œuvre personnelle. Cette citation extraite du livret s’applique particulièrement aux événements actuels : « Seul un saint serait capable de ne jamais faire de mal à qui que ce soit tout au long de son existence. Mais il n’y a qu’un criminel pour blesser les gens autour de lui sans hésitation. Indépendamment des sentiments comme la ‘culpabilité’, la ‘honte’ ou la ‘mauvaise conscience’ qui peuvent être très forts et très pénibles, il s’avère aussi que le mal que nous faisons aux autres peut se retourner contre nous. »

Contact presse de l’association Le Chemin du bonheur :
Stéphane MALEUVRE
Président de l’association
Email : lechemindubonheur@yahoo.com
06.61.76.22.78

Pin It on Pinterest

Share This