Un bénévole scientologue apporte son aide dans des pays lointains

Un bénévole scientologue apporte son aide dans des pays lointains

JINJA, OUGANDA – Un scientologue néerlandais et un prêtre chrétien ougandais travaillent ensemble pour soutenir les populations locales.

Jinja est une ville de l’est de l’Ouganda sur la rive du lac Victoria, connue pour être située à la source du Nil. C’est là que Samuel Richard Sembuya, un prêtre chrétien, est tombé sur le site Internet de la Scientology alors qu’il cherchait un moyen d’aider les populations locales à surmonter les difficultés.

À quelque 9 600 km de là, à Amsterdam, Jan-Maarten Kruijt, en tant que bénévole, appelé Ministre Volontaire de Scientology, s’est rendu en Ouganda pour rejoindre le prêtre. Ensemble, ces deux hommes ont mis en place une initiative qui permettra à cette région de passer d’une situation de pauvreté à une situation d’avenir.

L’Ouganda compte quelque 2,5 millions d’orphelins. Plus de la moitié de la population a moins de 18 ans et un peu moins de 40 % vit dans la pauvreté. De plus, le pays est souvent victime de coulées de boue, de glissements de terrain et d’inondations.

Le révérend Sembuya s’était inscrit à l’un des cours gratuits en ligne Des outils pour la vie sur le site internet de la Scientology. Enthousiaste à la fin des 19 cours, Sembuya a formé un groupe local de Ministres Volontaires et a contacté le siège international des Ministres Volontaires de Scientology pour demander un séminaire pour ses paroissiens.

Sembuya a appris à résoudre les conflits, s’est formé sur l’organisation, la communication et la résolution de problèmes, autant d’éléments essentiels pour créer une paix durable dans sa communauté.

Un bénévole scientologue apporte son aide dans des pays lointains

Les gens cherchent quelque chose qui puisse les relier

Sembuya ayant déjà planifié trois semaines de séminaires et de réunions quotidiennes, Kruijt a commencé par former le nouveau groupe d’intervention en cas de catastrophe. Les participants ont acquis des compétences qu’ils ont pu mettre en pratique.

Les services de pompiers et de police de Jinja ont travaillé en étroite collaboration avec le nouveau groupe de Ministres Volontaires, faisant appel à eux lors d’incendies et d’accidents de la route.

M. Kruijt a également donné un séminaire aux enseignants d’une école où il les a formés à la méthodologie de l’étude développée par M. Hubbard.

« En Ouganda, j’ai vu beaucoup de conflits entre les différents groupes religieux et politiques », explique Kruijt. « Les gens cherchent quelque chose qui puisse les relier au-delà de ces clivages – quelque chose en quoi ils peuvent croire, quelles que soient leurs autres croyances. De plus en plus de gens trouvent cela maintenant dans les pratiques de la Scientology. »

Qu’il serve dans sa propre région ou à l’autre bout du monde, le slogan d’un Ministre Volontaire de Scientology est : « On peut y faire quelque chose. » Ce programme, créé au milieu des années 70 par L. Ron Hubbard et parrainé par l’Église de Scientology internationale en tant que service social religieux, constitue aujourd’hui l’un des plus grands groupes internationaux de secours d’urgence indépendants.

Contact presse :

Martine Rhein
Relations publiques
06.22.75.75.20
publicrelationsoffice2020@gmail.com

Pin It on Pinterest

Share This