Un engagement bénévole envers les habitants d’un paradis des Caraïbes

Un engagement bénévole envers les habitants d’un paradis des Caraïbes

ORANJESTAD, ARUBA – Lorsque la pandémie COVID-19 a éclaté, le Freewinds a apporté son aide à la population d’Aruba.

Lorsqu’Aruba a fermé ses frontières en mars 2020, le Freewinds, le navire humanitaire de l’Église de Scientology, a accosté dans le port. Avec le confinement complet de tous les touristes internationaux, qui constituent la principale source de revenus de l’île, le Freewinds a lancé une campagne pour assurer une réouverture rapide.

Elle a commencé par la distribution de brochures pédagogiques afin que chacun sache et comprenne comment se maintenir en bonne santé et aider sa famille.

Inspirée par les mots du fondateur de la Scientology, L. Ron Hubbard, pour avoir géré une telle situation, « une once de prévention vaut une tonne de remèdes », dès que la pandémie a frappé, l’Église de Scientology a recherché et diffusé les recommandations les plus pertinentes pour contrôler la propagation du virus. L’Église a produit une série de brochures et de messages d’intérêt public pour rendre l’information facile à comprendre et à utiliser. Tous ces documents ont été publiés pour être téléchargés sur le site internet de la Scientology : ‘Documentation pour la prévention de la maladie’, et des exemplaires ont été envoyés dans le monde entier.

Dès réception des exemplaires, les Ministres Volontaires du Freewinds, bénévoles vêtus de leurs casquettes et de leurs équipements de protection distinctifs, en ont distribué environ 97 000 exemplaires – soit suffisamment pour toucher tous les habitants de l’île.

« J’ai vu les brochures partout où je vais », déclare le ministre du Tourisme d’Aruba dans une vidéo sur la nouvelle grille des événements du site internet de la Scientology : 20/21- Retour en arrière et regard vers l’avenir. Et Aruba a bien accueilli ce conseil. Elle a pu ouvrir ses frontières aux visiteurs internationaux en juillet. Un agent de voyage américain, qui a fait la promotion de l’île auprès de clients potentiels après sa réouverture, a déclaré que « tout le monde portait des masques et était très attentif à la distanciation sociale ».

Les Ministres Volontaires du Freewinds ont fait équipe avec les pompiers d’Aruba pour mettre en œuvre ces protocoles dans toute l’île. Ensemble, ils ont préparé les églises et les écoles à la réouverture. Au final, ils ont désinfecté toutes les écoles publiques de l’île au profit de près de 26 000 élèves. Le pasteur de l’Eglise méthodiste Saint-Nicolas a fait part de ses sentiments à l’égard des volontaires : « Offrir ce genre de service et dire ‘c’est un cadeau’ est une source d’inspiration. »

Une fonctionnaire du ministère de l’Education a déclaré que sans cet assainissement, les écoles n’auraient pas rouvert. Une autre a remercié les Ministres Volontaires au nom des parents. « Vous n’avez pas idée à quel point c’est agréable de vous avoir dans nos écoles », a-t-elle déclaré.

En travaillant ensemble, ils ont étendu leur champ d’action, en assainissant les institutions gouvernementales, civiques et culturelles – soit plus de 4 millions de mètres carrés d’espaces. « Je vais être honnête à ce sujet », a déclaré le chef de la brigade des pompiers d’Aruba. « Ce n’est pas quelque chose que nous aurions pu faire seuls. Mais ce n’est pas une surprise car le Freewinds a toujours fait partie de la communauté et a toujours été prêt à aider la communauté. C’est juste une question de volonté d’aller de l’avant, de travailler pour le bien de tous sur l’île, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Et quand ils ont terminé, ils se retournent et vous regardent en disant ‘Et quoi d’autre ?’ »

« Les efforts du Freewinds ont permis à Aruba de rouvrir ses frontières au tourisme », a déclaré le ministre du Tourisme et de la santé publique. « Nous apprécions tout ce que vous faites pour le pays. »

Le Freewinds a été baptisé en juin 1988 par le chef ecclésiastique de la Scientology, M. David Miscavige, et a commencé à faire office de retraite religieuse de l’Église de Scientology. Le navire de 440 mètres offre aux paroissiens un environnement sans distraction pour étudier et faire l’expérience du plus haut niveau de conseil spirituel disponible dans la religion de Scientology.

Un engagement bénévole envers les habitants d’un paradis des Caraïbes

Contact presse :
Martine Rhein
Relations publiques
06.22.75.75.20
publicrelationsoffice2020@gmail.com

Pin It on Pinterest

Share This