La lutte contre les violences est une question de vie ou de mort

La lutte contre les violences est une question de vie ou de mort

LOS ANGELES, CALIFORNIE – La violence est un problème grave qui met souvent la vie en danger. À l’occasion du mois de la prévention des violences, l’Église de Scientology internationale a partagé l’histoire d’un humanitaire qui a trouvé un moyen simple de changer la culture de la violence en une culture de la compassion.

Lorsqu’un groupe de rock and roll appelé « Rock pour les droits de l’Homme » (Rock for Human Rights – R4HR) a lancé sa tournée de concerts scolaires sur les droits de l’Homme de ‘30 jours – 30 droits’ à travers l’Amérique, il ne pensait pas soulever un problème aussi grave.

L’idée du fondateur et chanteur de R4HR, Wil Seabrook, était d’aider les jeunes à se sensibiliser à la Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH), qui répertorie les 30 droits que chacun possède en tant qu’être humain. Ils utilisent les brochures et les vidéos de l’association internationale « Des jeunes pour les droits de l’Homme » (Youth for Human Rights International).

Mais la question à se poser avant tout est la suivante : « Pourquoi un élève s’intéresse-t-il aux droits de l’Homme dans le monde ? Comment rendre ce sujet réel pour cet enfant ? »

Seabrook a trouvé la réponse lors de l’un de ses premiers concerts scolaires. Dans un auditorium rempli d’enfants, il a dit : « Levez la main si quelqu’un a déjà essayé de vous maltraiter dans votre vie. » Immédiatement, presque toutes les mains du public se sont levées.

La violence est un problème universel

« J’ai eu la chance de me produire devant des dizaines de milliers de jeunes dans le monde entier, en partageant les informations d’une importance vitale contenues dans ces documents », a déclaré Seabrook. « Partout où je vais et quel que soit l’âge du public, j’ai constaté que la violence est un problème universel. »

Cette constatation est d’autant plus stupéfiante si l’on considère une étude du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies qui a révélé que le suicide est la deuxième cause de décès chez les jeunes Américains âgés de 14 à 18 ans. Qui plus est, une étude de 2014 a révélé une forte association entre les violences et les tentatives de suicide.

« R4HR enseigne aux jeunes qu’ils ont plus de potentiel qu’ils ne le pensent et que les droits se construisent au plus près de chez eux », a déclaré Seabrook. « Pour les élèves, cela signifie l’environnement scolaire. Après nos représentations, nous recevons constamment des témoignages d’élèves qui disent qu’ils vont prendre davantage de responsabilités personnelles pour créer un environnement sûr et stimulant pour leurs camarades. Les informations simples et puissantes contenues dans ces brochures et ces messages vidéo changent des vies chaque jour et constituent un outil indispensable pour mettre fin à la vague de violence. »

L’association internationale « Des jeunes pour les droits de l’Homme » a été fondée en 2001 dans le but d’enseigner aux jeunes la DUDH des Nations unies afin de les inciter à devenir des défenseurs de la tolérance et de la paix. Elle est soutenue par les scientologues, étant la plus grande campagne non gouvernementale de sensibilisation aux droits fondamentaux dans le monde.

Contact presse :

Martine Rhein
Relations publiques
06.22.75.75.20
publicrelationsoffice2020@gmail.com

Pin It on Pinterest

Share This