Après un glissement de terrain dévastateur à Quito, les bénévoles scientologues sont sur le terrain pour aider les habitants

Après un glissement de terrain dévastateur à Quito, les bénévoles scientologues sont sur le terrain pour aider les habitants

QUITO, EQUATEUR – Les bénévoles scientologues d’Équateur, appelés Ministres Volontaires, travaillent avec les secouristes et les équipes de nettoyage pour aider la ville de Quito à se relever.

La pire des précipitations depuis près de deux décennies a déclenché un glissement de terrain dans les quartiers de La Gasca et de La Comuna, à Quito, du 31 janvier au 1er février. Un torrent d’eau, de boue, de roches et de débris a dévalé les pentes du volcan Pichincha, renversant des maisons et faisant 24 morts. Des vagues de boue ont soulevé des motos et des voitures et les ont emportées.

Les Ministres Volontaires de Scientology ont coordonné leur action avec les autorités, les spécialistes de la gestion des catastrophes Los Topos Azteca et d’autres personnels de secours qui s’efforcent d’aider les personnes touchées par la catastrophe.

Ma priorité est d’aider autrui à surmonter l’épreuve pénible qu’il vient de vivre

Alors que toute la région était recouverte de boue, les Ministres Volontaires, vêtus de leur T-shirt jaune vif, ont pris des pelles et travaillé avec les équipes de nettoyage pour dégager les routes.

Ils ont distribué des vêtements donnés par une usine des environs aux familles qui ont perdu leurs biens dans la catastrophe. Ils ont distribué la nourriture et les fournitures aux victimes et aux équipes de secours.

Un des bénévoles a déclaré : « C’est très éprouvant de voir ces gens ayant perdu des êtres chers ou se retrouvant sans abri, mais j’ai la chance d’avoir pu suivre une formation en tant que Ministre Volontaire. Cela me permet de faire face aux pires situations et ma priorité est d’aider autrui à surmonter l’épreuve pénible qu’il vient de vivre. »

Qu’il serve dans sa propre région ou à l’autre bout du monde, le slogan d’un Ministre Volontaire de Scientology est : « On peut y faire quelque chose. » Ce programme, créé au milieu des années 1970 par L. Ron Hubbard et parrainé par l’Église de Scientology internationale en tant que service social religieux, constitue aujourd’hui l’un des plus grands groupes internationaux de secours d’urgence indépendants.

Contact presse :
Martine Rhein
Relations publiques
06.22.75.75.20
publicrelationsoffice2020@gmail.com

Pin It on Pinterest

Share This