La Scientology suscite un mouvement populaire en Afrique du Sud pour contenir le coronavirus

La Scientology suscite un mouvement populaire en Afrique du Sud pour contenir le coronavirus

Gauteng, Afrique du Sud – Les vestes jaunes des équipes de Ministres Volontaires de Scientology qui travaillent pour contenir la pandémie sont maintenant très connues dans toute l’Afrique du Sud. Aujourd’hui, de plus en plus de personnes rejoignent ce groupe grâce aux séminaires et formations en ligne : « Les outils de la Scientology pour la vie ».

Depuis le début de la pandémie COVID-19 et du confinement, les équipes des Ministres Volontaires sud-africains de Scientology travaillent 24 heures sur 24, désinfectant les orphelinats, les maisons de retraite, les écoles, les églises, les bureaux gouvernementaux, les taxis et les bus pour empêcher la propagation du virus. On leur demande souvent comment ils parviennent à faire autant de choses et à continuer à prospérer. Leurs réponses : Ils utilisent les outils de la Scientology pour la vie. Et la portée de ces outils s’accroît chaque jour.

« Avec ces outils puissants, je peux donner aux membres de ma famille, à mes amis, mes collègues de travail et à n’importe qui, les moyens de développer des compétences pour vivre mieux et comprendre la complexité de la vie », a déclaré un homme qui a suivi ces cours en ligne. « Ce faisant, je contribue positivement à mon développement personnel et à la société… J’ai étudié les sciences sociales et je n’avais jamais trouvé des écrits aussi clairs et stimulants. »

Un marathonien bien connu qui entraîne de jeunes athlètes en plus de son travail d’agent financier dans une grande prison, après avoir suivi les 19 cours des Outils pour la vie, a reçu, lors la remise des diplômes à l’Église de Scientology de Pretoria, sa veste jaune, sa casquette et son certificat de Ministre Volontaire. « Je vais voir mes amis proches pour les aider personnellement à commencer ces cours », a-t-il déclaré.

C’est un outil très précieux

Un sergent de la police de Midrand qui a suivi les 19 cours, a dit, quand il a reçu son diplôme : « J’ai hâte ! Maintenant, je vais devenir un ministre bénévole professionnel. »

Un militant pour sa communauté a été tellement enthousiasmé par les cours qu’il a amené 30 collègues avec lui pour les aider à s’impliquer dans le mouvement.

En plus de l’assainissement qu’ils effectuent, les Ministres Volontaires ont distribué plus d’un million de brochures Comment rester en bonne santé en anglais, zoulou, xhosa et sotho en Afrique du Sud. Cette campagne de l’Eglise de Scientology informe les gens sur ce qu’il faut faire pour rester en bonne santé, en particulier pendant la pandémie.

Une nouvelle Ministre Volontaire explique : « Plus nous instruirons le public avec la campagne Comment rester en bonne santé et plus notre monde sera sûr. J’aimerais que vous ayez la possibilité d’adresser l’information aux écoles et aux zones rurales et j’aimerais en faire partie. »

« On s’attend à ce que les gens connaissent certaines bases de la vie, mais comme on ne les enseigne nulle part, ils ont du mal à s’en sortir », a déclaré Sandile Hlayisi, directrice des affaires publiques pour les Ministres Volontaires de Scientology d’Afrique du Sud. « Lorsqu’ils apprennent à résoudre un problème réel de leur vie, grâce à un de ces outils pratiques, l’étincelle dans leurs yeux parle d’elle-même. C’est un outil très précieux. »

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This