Les bénévoles scientologues portent assistance à une île sinistrée

Les bénévoles scientologues portent assistance à une île sinistrée

Kingstown, St. Vincent-et-les Grenadines – Pendant 16 jours, une équipe de Ministres Volontaires de Scientology de Floride, organisée par le navire Freewinds, la retraite religieuse de l’Église de Scientology, est venue en aide à la population de Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

« L’intervention des bénévoles à la suite de la catastrophe de Saint-Vincent a permis de soulager des milliers de sinistrés qui avaient besoin d’aide », a annoncé l’Église de Scientology internationale.

L’éruption du volcan La Soufrière, qui a englouti l’île sous des coulées de projections de cendres et de roches volcaniques, a provoqué une crise humanitaire. Plus de 16 000 habitants qui ont été évacués et des milliers d’autres qui sont restés dans les zones rouge et orange se sont retrouvés sans eau douce, sans électricité et sans nourriture.

« C’est comme un désert, c’est désolant, c’est apocalyptique », a déclaré Ralph Gonsalves, Premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Incapable de faire face à l’effort humanitaire nécessaire sans une aide substantielle, il a lancé un appel à l’aide : « Nous sommes vraiment en extrême urgence. »

Le Freewinds, le navire de retraite religieuse et humanitaire de l’Église de Scientology dans les Caraïbes, a immédiatement répondu à l’appel à l’aide. Le navire a envoyé un conteneur de 12 mètres à Kingstown, la capitale, le principal port et le principal centre commercial de Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Et pour s’assurer que les produits nécessaires parviennent aux personnes dans le besoin, le Freewinds a mis en place une équipe de bénévoles.

La fumée continuait de s’échapper du sommet de La Soufrière alors que l’équipe de Ministres Volontaires de Scientology basée en Floride atterrissait à Saint-Vincent. Tout était gris : le ciel, les rues et les collines, les cendres ayant envahi les îles.

À leur arrivée, ces scientologues, qui ont participé à de nombreuses missions d’intervention lors de catastrophes, ont immédiatement coordonné leurs activités avec d’autres organisations.

Merci pour ce que vous faites, merci d’être là

« En collaboration avec la Croix-Rouge, nous avons apporté notre aide à la partie ouest de l’île – la première aide qu’ils ont reçue depuis les éruptions », a déclaré le responsable de l’équipe d’intervention des bénévoles scientologues de La Soufrière. Ce jour-là, ils ont distribué six palettes d’eau dans des bidons de 3,5 litres, 36 kits d’outils comprenant des pelles, des marteaux et des barres à mine, 300 kits d’hygiène, des couvertures et près de 600 masques.

En coordination avec l’Organisation nationale de gestion des urgences (NEMO), les bénévoles ont constaté que, même si les fournitures affluaient sur l’île, il fallait organiser leur distribution. Ils ont permis ainsi à quatre tonnes de fournitures de parvenir à ceux qui en avaient besoin.

Pour atteindre le nord de l’île, ils ont loué un bateau à moteur. Dans les villes d’Owia et de Fancy, ils ont distribué de l’eau et des provisions aux habitants. Les villes n’étaient pas seulement recouvertes de cendres, elles avaient également été frappées par des rochers de toutes tailles, entraînant l’effondrement de toits et de routes.

À Georgetown, selon les habitants, les Ministres Volontaires de Scientology étaient les premiers à les aider depuis un mois que le volcan était entré en éruption.

Les bénévoles ont distribué en tout plus de 22 tonnes de fournitures, dont suffisamment de nourriture pour 7 000 repas.

« Ils font un geste très particulier ici », a déclaré le responsable des Ministres Volontaires. « C’est un poing fermé avec le pouce sur le côté. Cela signifie ‘respect’. Presque partout où nous sommes allés, les gens faisaient ce signe pour nous, en criant ‘merci pour ce que vous faites, merci d’être là’. »

Les bénévoles scientologues portent assistance à une île sinistrée

Le programme des ministres volontaires de l’Église de Scientology est un service social religieux créé au milieu des années 1970 par l’humaniste L. Ron Hubbard.

Un ministre volontaire est un bénévole qui aide son prochain en redonnant but, vérité et valeurs spirituelles aux vies des autres. Il ne ferme pas les yeux sur la douleur, la cruauté et l’injustice de l’existence. Grâce à une formation, il peut gérer ces choses, aider les autres à en être soulagés et à retrouver toute leur force.

Contact presse :
Martine Rhein
Relations publiques
06.22.75.75.20
publicrelationsoffice2020@gmail.com

Pin It on Pinterest

Share This